"La vie est un voyage! Avec ou sans bagages, seul ou à plusieurs, aventurier ou pas, nous sommes tous des voyageurs du temps!"

Si on parlait de vous : la parole à … Cinquiemevitesse

Tiens, et si je répondais à mon « Et si on parlait de vous ? »

A la Gainsbourg/Gainsbar…

Ou juste à la 5ème Vitesse?

Allez, chiche…

 

Bonjour Cinquiemevitesse,

Merci pour être venu participer aux  interviews citoyennes. Connaissiez-vous déjà le blog?

Ma foi, ça oui que je l’connais ce blog…

Je me rappelle, je l’ai crée en décembre 2007.

L’idée s’était avant tout d’exprimer des idées, des rêves, des envies de vie meilleure, des questionnements sur la vie, les humains, …

Un bon moyen pour exprimer des débordements de philanthropie excessive, d’utopisme, d’espoirs, d’incompréhension sur la nature humaine, …

Puis je me suis prise au jeu de l’actualité et des médias. J’ai commencé à faire pas mal d’articles d’actu, surtout politique.

En fait cet espace c’est un peu une part de moi… J’y ai posté aussi pas mal de textes, de poèmes, de nouvelles,…

Des mots, des mots, encore des mots, oui, ce blog reflète ma passion de l’écriture et mon leitmotiv quotidien, la réflexion!

Pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

Hey ! Mais c’est l’arroseur arrosé cette question!

Je pense sans mauvaise prétention que c’est une bonne idée de donner la parole aux gens, mais bon, je n’ai pas eu tant de demandes que ça, finalement, les gens n’ont peut-être pas envie de parler d’eux…

Le but de mon projet n’est peut-être pas assez clair, pas utile, bref, je suis toujours preneuse si des personnes me contactent pour tenter l’expérience…

 

Pouvez-vous présenter ?

Tiens l’auteur de ce blog se dévoilerait pour la première fois…

Alors j’ai 30 ans, je suis originaire de Moselle, et on peut dire que je connais un peu la France… J’ai vécu en Lorraine, en Lot et Garonne, en Deux-Sèvres, à La Rochelle, Poitiers, Marseille, Manosque, Le Mans, pas loin de 30 déménagements… à mon actif, et pour bientôt un petit séjour en Lozère!

En fait en écrivant ça, je me rends compte que ma vie est aussi en bordel que mes déplacements géographiques, sûrement liés tout ça…

J’ai passé un bac hôtellerie et bosser dans l’hôtellerie, garde d’enfants, pionne dans un lycée, prof de français et d’histoire-géo, saisonnière dans la cueillette, animatrice BAFA, négociatrice immobilier, correspondante de presse, hôtesse, un master d’histoire contemporaine, des études de FLE, pfiouuu…

Un peu instable la fille quand même :-)

 

Qu’est-ce qui vous a amené à choisir cette voie? à faire ce choix ?

Ça va sûrement paraître stupide ce que je vais dire, mais je me suis toujours un peu laissé guidée par les occasions que j’ai croisées sur ma route…

Je n’ai jamais eu envie de suivre une voix, une seule, car tout m’intéresse tellement!

Si je pourrais j’aimerai bien d’ici la fin de ma vie avoir exercé plein de métier différents, découvert de nombreux paysages, partager plein d’us et coutumes que je ne connais pas, bref, Vivre, avec un grand V, découvrir, partager, apprendre, voir, entendre, goûter, sentir, toucher …

J’ai souvent écouté mon coeur et mon instinct plus que ma raison, et même si tout n’a pas toujours été rose, et que parfois des larmes ont coulées, je ne regrette rien, au contraire. Mais ça, pour s’en rendre compte, il n’y a que le recul. Sans ça, … , on peut rester longtemps à refaire le film de sa vie, sans pouvoir  y changer grand chose.

Je suis partisane du  » il faut prendre le meilleur de ce qu’il y a prendre à chaque moment, chaque jour qui passe sur cette terre » ! et du « tout ce qui nous tue pas nous rend plus fort », enfin bon, on est pas des machines non plus, hein, mais dans l’idée, c’est toujours plus épanouissant de ne pas avoir de regrets ( quoique qu’il vaut mieux avoir certains regrets qu’ un seul remord).

 

Et aujourd’hui, quels sont vos projets présents et futurs ?

La bonne question! Oh, c’est une vraie introspection cette interview… On se croirait chez un psychanalyste…

Pour l’instant j’ai trouvé quelque chose qui me plait, le tourisme et le développement local. Je pars donc prochainement en formation  et j’espère que ça va marcher! (On verra pour combien de temps!)

A croire que certaines personnes ont besoin de stabilité et que d’autres se sentent stables dans l’instabilité…

Pour les projets futurs, m’investir, m’impliquer plus dans la société, essayé de créer un truc innovant…  et surtout continuer de vivre avec des idées pleins la tête!

 

Comment imaginez-vous le Monde dans une dizaine d’années ?


Ah ben en voilà une bonne question…

Je crois que ça dépend… l’avenir de l’humanité est tellement lié à chacun de nos destins individuels …

Parfois on croit qu’on pourrait soulever des montagnes, que le meilleur reste à venir, que les hommes finiront par devenir responsables et respectueux de la nature et de leurs congénères humains, animaux, végétaux,…

Mais bon, y a l’autre côté de la médaille, l’autre bout du tunnel, l’autre face, plus sombre… quand les montagnes nous paraissent insurmontables, les faits et les événements tous plus tragiques et déroutants les uns que les autres, bref, quand on se dit qu’on est bien peu de chose et que tout seul, ça va pas être facile de changer tout ce qui ne va pas.

Donc dans dix ans, en 2022?

Je préfère rester optimiste et croire qu’un jour il n’y aura plus autant de souffrances pour tant de personnes.

Que nous comprendrons, de gré ou de force, que la préservation de la nature est indispensable à notre propre préservation…

 

Selon vous, faudrait-il changer notre façon de vivre ? et que faudrait-il changer (ou ne pas changer)?

Alors là, oui, je pense même que cela va devenir indispensable de changer nos façons de vivre.

Devenir moins cons, moins égoïstes, moins nombrilistes…

S’instruire plus, se cultiver, arrêter l’ignorance dévastatrice,…

Arrêter de donner trop d’importance aux valeurs de l’ambition, de l’argent, du pouvoir, redevenir humain…

Se préoccuper du sort de chacun, et pas seulement du notre,  devenir plus responsable et engagé dans nos vies citoyennes pour que certains arrêtent de faire n’importe quoi avec nos vies et notre argent, avec la planète.

Il faudrait aussi arrêter de se prélasser dans le luxe et le confort, si cela est fait au détriment d’autres vies humaines… Nos besoins ne doivent pas nuire à notre environnement, et chacun pourrait avoir accès à un niveau de vie tout à fait décent si on ne plaçait pas notre confort (qui plus est matériel) au-dessus de tout.

Changer aussi la façon dont on voit « les loisirs » comme une simple consommation d’activités, de sorties, de culture, de paraître en société, de frime …

 

Un peu d’humour… Qu’est-ce qui vous fait rire ? vous révolte ? vous fait rêver ?

Je vais commencer par ce qui me fait rêver…

Qu’un jour les riches et ultra-riches comprennent et surtout acceptent et reconnaissent que le luxe dans lequel ils vivent n’est pas « normal ».

Que les pauvres et les ultra-pauvres comprennent et surtout n’acceptent plus que personne sur terre ne mérite de vivre dans la médiocrité, l’insalubrité et l’exploitation.

Que les humains n’acceptent plus l’humiliation, l’esclavagisme, la torture, la corruption,… et que dans un bon sens commun et universel le respect devienne le mot d’ordre dans la société.

Qu’on est plus besoin de publicités, d’émissions débiles sur le malheur des gens, de lois toujours plus répressives, de service de CRS, d’armées, bref, que les humains arrêtent d’être « un loup pour l’homme ».

Que préserver l’environnement soit une chose naturelle et qu’on est plus besoin de dire qu’il faut protéger la planète, que cela coule de source…

Bref, que les humains cultivent ce qu’ils ont de bon en eux, leurs qualités solidaires, leur compassion, et non pas leur haine, leur violence, leur domination, leur orgueil, leur vanité!

Ouai, en gros, je crois que je rêve que l’humanité EVOLUE.

Ce qui me fait pleurer d’ailleurs ce sont tous ces mauvais défauts de l’homme.

De voir que certains n’ont aucune limite pour produire de la souffrance, et qu’ils s’en servent même au nom de leurs intérêts personnels.

Les expériences sur les animaux ou sur les autres hommes.

Quant à ce qui me fait rire…

J’aime rire au quotidien, c’est important! La nature me fait souvent rire, les enfants, les clowns,  les animaux, quelques bons films.

La dérision me fait rire, la mienne et celle de ceux qui la pratique.

 

Nous sommes le 20 janvier 2012. Quelle est votre humeur du jour concernant l’actualité(impression, ressenti,coup de gueule) ?

Mon coup de gueule concerne les élections présidentielles et les médias.

Les candidats, s’ils désirent postuler à la tête de l’Etat, c’est leur bon droit.

Par contre, je trouve totalement impartial la vision que l’on nous renvoie de tout cela. Que cela soit par le biais d’Internet, de la Télé, des journaux, de la radio…

Les journalistes ne se rendent pas compte qu’ils sont devenus des agents de com pour personnalités politique. Sans réellement donné leur avis, il y a tellement de techniques et de manipulation d’images, de paroles, de commentaires, que la presse est tout sauf neutre.

 

Bon ben Cinquiemevitesse, je vous remercie pour cet autoportait. Un dernier message à transmettre ?

Oui, ne jamais  baisser les bras, et faire ce que l’on croit être bon pour soi, même si on se plante, ce n’est que partie remise…et surtout, ça fait parti du jeux.

Et un proverbe pour finir « La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands, pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit ».

 

20 janvier, 2012 à 19:06


2 Commentaires pour “Si on parlait de vous : la parole à … Cinquiemevitesse”


  1. Sylvy écrit:

    Bonjour,
    je viens de lire quelques textes de votre sites et trouve cela très sympathique.
    Se pencher un peu plus qu’en surface, c’est un fait rare de nos jours. Les journalistes ne sont plus que les suppôts du pouvoir et relaient les idées nauséabondes qui défigurent l’humanité en ne laissant plus que les notions numéraires et sécuritaires faire leur beurre.
    Merci d’amener quelques « cailloux » à l’édifice.En semant ceux-ci, cous construisez des petites fortifications qui grandiront avec l’âme des bienveillants.
    Bien à vous,
    Sylvy

    Répondre

  2. cinquiemevitesse écrit:

    Bonjour Sylvy,

    Je vous remercie pour votre commentaire qui m’a profondément touché!
    Si je peux apporter ces quelques « cailloux » à l’édifice comme vous dites alors je suis satisfaite de donner de l’énergie pour continuer ce blog!
    En ce qui concernent les journalistes je suis tout à fait d’accord avec vous!
    Il est bien loin le temps ou « la liberté d’expression » avait une réelle portée pour ces corporatistes!

    Bien à vous,

    Cinquièmevitesse

    Répondre


Laisser un commentaire