"La vie est un voyage! Avec ou sans bagages, seul ou à plusieurs, aventurier ou pas, nous sommes tous des voyageurs du temps!"

Quand Stéphane Hessel demande à Mélenchon de ne pas se présenter aux élections présidentielles de 2012

Quand Stéphane Hessel demande à Mélenchon de ne pas se présenter aux élections présidentielles de 2012 dans Ac -tue- alité à chaud hessel604jpg7648-0b365-9bcac

Stéphane Hessel , via une interview d’I-Télé de l’émission Secrets de campagne du 20 janvier 2012 (à partir de 4’36), appelle Jean-Luc Mélenchon à ne pas se présenter, à renoncer aux élections présidentielles de 2012.

Stéphane Hessel semblerait donc être partisan du vote dit « utile ».

« Ralliez-vous à la gauche majoritaire de François Hollande » lui dit-il, car « vous pouvez être un objet de dissension« .

Et bien, pour quelqu’un qui a vendu plus de 4,5 millions d’exemplaires de son ouvrage « Indignez-vous », on est en droit de se demander où est passée l’ »indignation » tant désirée du peuple.

Peut-on dire qu’un peuple, qui plus est dans une démocratie, vote « utile », est un peuple qui s’indigne?

On peut même se demander si ce peuple est toujours libre de voter selon ses propres convictions personnelles?

Nous ne devrions même pas parler de « vote utile » en démocratie. Qu’est-ce que c’est qu’un vote utile d’abord?

Un vote qui servirait à un candidat moins pire qu’un autre? Voilà un beau principe de démocratie.

Dans le principe c’est vrai qu’on préférais sûrement pour une majorité ne pas revoir Sarkozy, et surtout ne pas avoir Le Pen au second… mais …

Mais …L’existence même de la démocratie est remise en cause avec cette notion du « vote utile ». Le suffrage universel, rappelons le, est le principe d’expression de la volonté populaire, c’est le vote de l’ensemble des citoyens. Il fonde la souveraineté du peuple dans un régime démocratique.

Vote utile et souveraineté du peuple ne font pas bon ménage, ils ne sont pas compatibles.

Et puis peut-on encore parler de parti de « gauche » pour le parti socialiste?

François Hollande n’a de gauche que sa démarche politique. On sait qu’il passe son enfance à Bois-Guillaume, ville résidentielle sur les hauteurs de Rouen, où il est élève au pensionnat Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rouen. Au premier trimestre 1968, son père, mal vu du fait de sa proximité avec Jean-Louis Tixier-Vignancour et l’OAS4, vend sa clinique, ses appartements du Clos du Hamel, la maison de Bois-Guillaume et déménage avec sa famille à Neuilly-sur-Seine, où il se lance dans l’immobilier.

C’est vrai que partant de là, François Hollande est plus propice à être gauche caviar que gauche populaire.

Se souvient-on également qu’en 2007,  Le Canard enchaîné avait révélé que Ségolène Royal aurait « négligé d’évoquer deux biens supplémentaires qui venaient gonfler le patrimoine soumis à l’ISF de son foyer fiscal : des parts dans deux appartements situés à Cannes et propriété de la famille Hollande ».

Bref, de gauche, de gauche, c’est vite dit !

Alors pour ne pas faire passer la droite, on élirait un homme, non pas pour son charisme, ses idées, ses convictions, mais pour faire « barrage »?

Voilà une belle opportunité à saisir!  Qui ne rêverait pas d’être LE président des français par « utilité publique » ? Même pas besoin de faire campagne en fait, un simple statut, une simple appartenance au PS et c’est bon, c’est tout cuit, les doigts dans les poches et les mains dans le nez ? Hollande doit se dire en ce moment qu’il a de la chance d’être au PS, quasi 30% de votes assurés dans les sondages juste par appartenance à une famille politique…

N’oublions pas les fondements de la constitution, le premier tour est fait pour que chacun puisse s’exprimer librement.

Si nous votons utile aujourd’hui, qu’est-ce que ce sera la prochaine fois? Le vote « forcé », le vote « qui rend service », le vote « opportun », le vote « profitable »?

On peut crier, s’indigner de la misère du monde et des pouvoirs des dictatures reconnues en place, au moins elles ont « le méritent » de porter leur nom sans mauvais jeux de mots.

Et au risque de vous choquer,  une démocratie qui préconise le vote « utile », est-ce encore une « réelle démocratie maintenant » ?

21 janvier, 2012 à 4:18


2 Commentaires pour “Quand Stéphane Hessel demande à Mélenchon de ne pas se présenter aux élections présidentielles de 2012”


  1. francine écrit:

    La vieillesse est un naufrage.
    Hessel en 40 : Héro
    Hessel en 2010 : zéro
    Je souhaite bon courage à la gauche pour éviter le lynchage après 2012.
    Hurler « tout est la faute à Sarko » ne calmera pertsonne !
    http://zebuzzeo.blogspot.com/2012/02/francois-hollande-londres-mitterrand.html

    Répondre

  2. paul (le poulpe) écrit:

    Naïf, s’il en est, mais en état d’incivilité permanente, suis interloqué par ce mot d’ordre contrevenant à toute logique si malicieusement perpétrée par notre chair Steph…
    - J’avoue ne plus saisir son revirement partant de son ti feuillet INDIGNONS-NOUS! jusqu’à cette formulation qui n’est autre qu’un appel comme tu le précises au vote utile, bien que tu le saches mon analyse de son: INDIGNONS-NOUS ! revêt à mes yeux cette ultime saisissement: Indignons-nous… certes, mais de nous-même avant tout!
    « Mourir debout plutôt que vivre à genoux » en un process d’incivilité permanente, droit dans ses tongues, pour mettre à bas ce « consensus de Washington », et sa complainte se pensant irréductible et se voulant universelle, assurant nonobstant une survie moribonde au léviathan demandant toujours plus de sacrifice à l’humaine condition.

    Quand verrons-nous la place de la bastille se peupler des 75% de non votant afin d’invalider une bonne fois pour toute leur soustraction à l’intelligence des peuples désirant s’affirmer dans la diversité multiraciale qui la compose pour imposer deux choses
    1/ la juste répartition des richesses qu’ensemble nous appelons progrès socia.l
    2/ l’affirmation de notre volonté de mettre fin à toute politique politicarde professionnelle afin d’ ouvrir la voie, sur des processus de démocratie participative, à des mandatures -quelles qu’elles soient – n’excédant jamais plus de 5 ans.

    sourire (en démultipliée chair 5v)

    Hasta Siempre
    le ti poulpe bien loin de son sud à_dorer

    Répondre


Laisser un commentaire