"La vie est un voyage! Avec ou sans bagages, seul ou à plusieurs, aventurier ou pas, nous sommes tous des voyageurs du temps!"

Ode à l’écriture – Spring

Ode à l'écriture - Spring dans Lit et ratures atelier-d-ecriture_article_high2-300x182

 

J’aime quand tu me dessines

Quand tu me donnes vie du bout de ton stylo

Alors je t’offre mon alphabet

Bouquet de lettres prêtes à s’enlacer les unes aux autres

Formons ensemble la farandole de la phrase parfaite

 

Je t’offre mes consonnes, mes voyelles

Laisse libre court à ton imagination

Encense moi, rend moi belle

Caresse le papier, laisse toi aller

Entre toi et moi, tant de possibilités

 

Je t’offre mes syllabes

Toi qui connait par cœur mon abc

Toi le chirurgien des mots

Le magicien des verbes

Manie moi, joue avec moi

 

Je t’offre mes allitérations,  mes assonances

Je m’offre à toi

Sans limites ni frontières

Sans interdits ni tabous

Pas farouche pour un sou

 

Je t’offre les litotes, métaphores et autres figures de style

Fais-moi, défais-moi, façonne-moi,

En prose, en poésie, académique, sérieuse, déjanté

Tu peux user à volonté de jeux d’esprits ou autres calembours

Être toi ou quelqu’un d’autre tour à tour

 

Je t’offre mon existence

Je suis la porte entre la réalité et ta conscience

Je ne vis qu’à travers toi, au plus profond de ton être

Te rends-tu compte que tu es ma raison d’être

Alors que puis-je t’offrir de plus que la liberté  ?

Prend la place du Grand Architecte, laisse-moi exister !

29 mai, 2013 à 20:53


2 Commentaires pour “Ode à l’écriture – Spring”


  1. Jazza écrit:

    Il est rare de voir l’artiste rendre hommage à l’outil de sa création.. Elle te le rendra si l’auteur est attentive à son désir d’extraction…

    Répondre

  2. cinquiemevitesse écrit:

    Ahaha… à vrai dire je pense qu’on ne rend pas assez souvent hommage à ce qui nous rend heureux !
    En ce moment j’ai l’impression qu’on ne pense qu’à montrer ce qui ne va pas, mais caché derrière les nuages, y a quand même de jolies choses…
    Merci mamzelle

    Répondre


Répondre à cinquiemevitesse Annuler la réponse.