"La vie est un voyage! Avec ou sans bagages, seul ou à plusieurs, aventurier ou pas, nous sommes tous des voyageurs du temps!"

Débacle à l’Elysée… Sarkozy, MAM, Woerth, tous dans le même panier…

Les temps sont durs pour l’UMP en ce début d’année 2011. Alors que Nicolas Sarkozy est critiqué par un groupe de diplomates anonymes surnommé « Marly »,  le dénonçant d’appliquer une politique étrangère  » d’amateur » et « impulsive », que Michèle Alliot Marie s’est embourbée depuis les révélations du Canard Enchaîné sur ses relations avec Ben Ali et qu’elle conseillait d’envoyer les forces de l’ordre françaises en Egypte il y a deux semaines, que Jean-François Copé a pris sa claque face à Marine Le Pen concernant le débat sur l’Islam insufflé au Salon de l’Agriculture par Nicolas Sarkozy (endroit propice semblerait-il…), que l’Elysée, le Sénat et l’Assemblée se penche sur le scandale du Mediator, ou bien encore que les français ont envie de révolte selon un article d’Europe 1, y aurait-il comme un effet papillon en ce moment ?

Ayant déjà perdu Eric Woerth il y a peu, petit à petit, l’UMP, et le monde politique en général nous dévoile ses limites, et surtout ses abus. En effet, pas très glorieuses ces dernières affaires, dont les noms résonnent encore, tels que Karachi, Bettancourt, Epad, Droits de l’Homme en Chine, Affaire Cassez au Mexique, …

Les prouesses verbales et autres ripostes labiales de nos dirigeants vont-elles suffir à berner encore longtemps les françaises et les français?

Le pays des Droits de l’Homme si proche de tant de « dictatures », n’est peut-être finalement pas si démocratique qu’il le laisse entendre. Et puis « Big Brother » nous surveille…

Prenons l’exemple de ce professeur en poste au Caire manifestant place Tahrir en Egypte. Dans le journal 20 minutes, il a été repéré par des photographes de l’ambassade de France, alors que pour Le Parisien c’est l’ambassade de France qui a découvert la pancarte en regardant un reportage des manifestations place Tahrir. Certes petite nuance mais nuance tout de même. Les petits plats dans les grands, il a été convoqué et rapatrié à Paris, puis suspendu mais non sanctionné…(?).

Alors oui, MAM a le droit de faire jouer la carte « vie privée », mais pas ce professeur…comme nous le rappelle l’article de 20 minutes « La sévérité en la matière pouvait paraître excessive au moment où la polémique enfle sur les vacances tout frais payés du Premier ministre en Egypte et de la ministre des Affaires étrangères en Tunisie. Cette dernière a notamment menti à plusieurs reprises sur ses vacances et ses liens avec un homme d’affaires tunisien proche de Ben Ali. »

Rappelons-nous également de cet automne et des manifestations qui ont eu lieu en France sur la réforme des retraites. Plus de 3 millions de personnes ont défilé dans les rues de la France, des raffineries ont été bloquées, pour protester contre la mauvaise gestion de cette loi.  Et pourtant, ce n’est pas parce qu’en France quand il y une grève et qu’on ne la voit pas, que le gouvernement s’est empêché de sortir ses forces de l’ordre, et la grande cavalerie, s’il vous plait.

Entre des journalistes tabassés, des personnes encerclées, des jeunes blessés par des tirs de flashball, c‘est sur qu’ici, en France, on a la chance d’avoir le droit de grève et de d’exprimer notre désapprobation au gouvernement. Un peu comme ces manifestants gazés le 21 janvier à Anduze.

La politique nous dévoile de plus en plus son vrai visage de par le monde. Les dictateurs et autres démagos-mégalos ne sont pas que ceux qui ont le pouvoir, ce sont aussi ceux qui possèdent l’argent et les privilèges qu’ils s’octroient. Seulement, au troisième millénaire, avec plus de 7 milliards d’individus sur la Terre, il ne va sûrement pas être possible de continuer ainsi, et que seule une poignée d’êtres humains décident du sort de tous les autres.

Le feu, la roue, ont transformé le destin des hommes il y a des siècles de cela, Internet et sa transmission d’informations universelles seraient-ils entrain de faire de même?

Finissons tout de même sur une note positive, en nous laissant un goût d’espoir pour cette année 2011 qui est placée sous le signe du lapin (ou du chat), car selon l’astrologie chinoise : « L’année du Lapin sera également favorable au règne de la justice, le Lapin étant, pour des raisons obscures, associé aux magistrats. Ce sera précisément le moment de procéder à une vaste réforme judiciaire dont tous les pays du monde ressentent le besoin. Les hommes de loi seront prospères. Mais attention aux activités plus ou moins louches qui ne passeront probablement pas inaperçues ou impunies ! »

24 février, 2011 à 18:03 | Commentaires (0) | Permalien


Si on parlait de vous : la parole à Richard Renaudin, écrivain-poète

Bonjour R. Renaudin,

Merci pour être venu participer à mes interviews citoyennes. Connaissiez-vous déjà le blog?

- Je ne connaissais pas le blog. Je viens de l’apercevoir suite à votre invitation depuis le site C4N (Come for news).

Comme vous m’étiez sympathique et que vos articles et commentaires me semblaient en adéquation avec ma façon de penser, j’ai donc consenti à donner suite à cette interview, malgré un emploi du temps surchargé !

 

En effet, je vous ai également découvert via C4N, à travers vos poèmes et articles, ainsi que nos discussions. Richard, pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

21 février, 2011 à 21:52 | Commentaires (0) | Permalien


Le rêve insouciant d’une réalité abîmée

Le rêve insouciant d'une réalité abîmée dans Po et Zi fractal18_1024

 

Nous sommes un vendredi soir…

 

 

Il est 21h44.

 

 

A ce moment là, je me surprends encore à rêver comme une enfant d’un monde meilleur, ou la souffrance ne serait plus, ou tout le monde pourrait se soigner, vivre en paix, avec tout ce qu’il a et tout ce qu’il est…,

 

Ou le mot Liberté ne serait pas qu’un nom commun parmi tant d’autres perdu dans un vulgaire dictionnaire…, ou l’on pourrait apprendre, partager et échanger avec les autres sans jamais se sentir mal à l’aise ou rabaisser ou dénigrer, 

Ou le respect et l’amour seraient des mots de tous les jours…ou les cages et les prisons n’auraient plus de raison d’être, ou les mères pourraient se rassurer et leurs enfants sourire et s’amuser, 

Ou chacun aurait droit au respect et à la dignité et que les hommes n’aient plus à tuer ni à se laisser diriger par des tyrans en mal d’armées,

Mais maintenant il parait que je ne suis plus une enfant, que mes rêves doivent être réalistes et réfléchis, que je dois faire des choix pour mon futur, m’en faisant oublier le présent, 

Que je construis mon avenir avant tout pour qui je serai et non pour qui je suis,  

Que le bonheur est dur atteindre car il nous rappelle à chaque instant que nous ne sommes pas parfaits, que nous tolérons encore bien trop de maux, que tout ne dépend pas que de là-haut,   

Alors la tête entre deux eaux, pleine de cette valse de mots, la question sonne encore dans les recoins de mon cerveau, 

Suis-je encore un peu enfant ou pas tout à fait adulte ? après tout que m’importe, car petits ou grands, au-delà des rêves, c’est le même sentiment qui nous porte, nous emporte, nous transporte,

Ce sentiment si fort, si puissant, capable de nous transcender, l’espoir,…

L’espoir est le véritable héros de cette valse de maux, 

Tourbillonant dans nos âmes comme dans notre coeur, il est comme le souffle indispensable qui nous garde en vie, quelque soit notre âge, notre sexe ou notre pays… 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

22 janvier, 2011 à 18:39 | Commentaires (0) | Permalien


Interview citoyenne, la parole à Aziz

Bonjour Aziz,

Merci pour être venu participer à mes interviews citoyennes. Connaissiez-vous déjà le blog?

Merci à vous de me donner l’opportunité de m’exprimer sur votre sympathique blog. Cela remonte en 2009 quand pour la première fois le concepteur de ce blog a eu la gentillesse de me le présenter après un week-end sympathique passé ensemble dans les goudes à Marseille où nous avions joué à la pétanque avec deux autres potes;

En rédigeant mon bouquin en ce moment je me suis remémoré la « cinquième vitesse »… voilà comment j’ai donc atterrit ici:)

J’espère que « 5ème Vitesse » vous aura donner un peu d’inspiration!  Je suis contente de savoir que vous écrivez un bouquin, et je suis impatiente de le découvrir!
Pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

29 décembre, 2010 à 17:53 | Commentaires (0) | Permalien


« Operation Payback »: ANONYMOUS, les pirates qui vengent Julian Assange et Wikileaks!

moz-screenshot-1 dans Ac -tue- alité à chaudanonymous-284x284

Alors que j’avais déjà soulevé dans un de mes derniers articles que les sites Wikileaks et Owni.fr avaient été piraté dès les premières diffusions de documents confidentiels sur Internet, et qu’aujourd’hui, on apprend que Julian Assange est coupable de « Sexe par surprise« 

«  Le fondateur de Wikileaks a été arrêté au Royaume-Uni et pourrait être extradé en Suède. Il n’y serait pas accusé de « viol » mais de « sexe par surprise ». Nuance… »

…Voilà encore un nouveau rebondissement dans cette affaire qui nous promettait une sorte de tsunami diplomatique.

 

Des pirates informatiques, les « Anonymous », Anon Ops (ici la version québecoise) ont déclenché des attaques envers des instituts bancaires pour soutenir Julian Assange et son site Wikileaks avec l’Operation Payback ou Opération vengeance, pour lutter contre la censure.

 » C’est la guerre. Depuis lundi, un groupe de hackers baptisé Anonymous a lancé des attaques de déni de service contre Paypal.com, PostFinance.ch et Mastercard pour venger Wikileaks. Le premier a bloqué son compte de paiement le privant d’une manne importante de dons, le deuxième a gelé un compte bancaire de Julian Assange et le troisième a interdit les paiements à destination de Wikileaks. Les attaques ont généré de nombreuses coupures de services, comme le témoigne le blog de Pandlabs. » Source

« Visa » serait la prochaine cible de ces pirates, qui arrive à faire en sorte que l’accès des sites soit impossible en les surchargeant, ou plus précisemment en simulant des millions de visites qui font tout simplement « bugger ». C’est ce qu’on appelle le « DDOS ».

« L’opération Payback vise à arroser l’arroseur, ou plutôt bloquer le bloqueur. Ultime réaction d’individus qui accordent leurs clics contre les claques assénées contre Julian Assange. » Source

Selon le site Anon Ops, la guerre est déclarée:

« The first serious infowar is now engaged. The field of battle is WikiLeaks. You are the troops.« 
- John Perry Barlow, co-founder of the Electronic Frontier Foundation.

«La première guerre informatique a maintenant débutée. Le champs de bataille est WikiLeaks. Vous êtes les troupes».

C’est selon un article de France 24, en prenant l’exemple de l’attaque du site Paypal:

« Une véritable déclaration de guerre contre le site de paiement en ligne après qu’il a annoncé avoir fermé le compte de récoltes de fonds de Wikileaks. Une déclaration immédiatement suivie d’effets puisque le blog de Paypal était inaccessible pendant plusieurs heures samedi . »

L’originalité de ces attaques informatiques, c’est qu’elles peuvent provenir de n’importe où, n’importe quand!

Des « hackers », ou « pirates », il peut y en avoir des milliers, comme des centaines, comme une petite poignée… c’est quasi impossible de le savoir.

Wikileaks s’était fait piraté, maintenant c’est au tour de ses détracteurs bancaires.

Ce que tout cela nous apprend, c’est que l’argent virtuel, c’est bien peu de choses.

Une suppression, un bugg informatique, un court-circuit des réseaux, et pfffuitttt, tout peut disparaitre en quelques minutes!en un clic de souris!

Fou non?

Elle était peut-être pas si bête que ça l’idée de Cantona?

On sera beau si un jour prochain nos comptes bancaires se vident comme ça en deux temps trois mouvements.

Car il n’y aura aucun moyen de réparer ces erreurs, étant donné qu’il y a plus d’argent virtuel, que d’argent réel (billets, lingots d’or,…).

Je vous invite aussi à lire cet article du magasine « The Drone » Anonymous, operation payback., ainsi que cet article de l’Express, Haro sur Julian Assange et Wikileaks

Car à partir de maintenant, on pourra toujours parler de manipulation, il y a bien un moment où il va falloir ouvrir grand les yeux!

La balle est dans notre camp, sachons voir qui sont les bons des mauvais!

Personnellement, des gouvernements qui crient tant au scandale, qui font tout pour détruire cette personne, Julian Assange, pour empêcher la diffusion des documents en utilisant toutes sortes de propagandes alarmistes, je ne pense pas qu’il faille un bac +12 pour comprendre… que la censure est belle et bien présente!

9 décembre, 2010 à 12:19 | Commentaires (1) | Permalien


Interview citoyenne, la parole à Nanou

Bonjour Nanou,

Merci pour être venue participer à mes interviews citoyennes. Connaissais-tu déjà le blog?

- Oui, je connais ton blog et prend grand plaisir à te lire.

Comment je l’ai connu ? J’ai eu la chance de te connaître directement.

Hé hé! Moi aussi j’ai la chance de te connaîte! Souvenirs, souvenirs!

Penses-tu que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

9 décembre, 2010 à 11:54 | Commentaires (0) | Permalien


Appel d’Eric Cantona: irez-vous retirer votre argent le 7 décembre 2010?

Appel d'Eric Cantona: irez-vous retirer votre argent le 7 décembre 2010? dans Ac -tue- alité à chaud moz-screenshot-1moz-screenshot-2 dans Ac -tue- alité à chaudthrowing-away-money1

 

Quand j’ai entendu parler de l’appel d’Eric Cantona, c’est à dire d’aller retirer massivement notre argent dans les banques le 7 décembre 2010, j’ai eu comme un flash.

Non en fait j’en ai eu plusieurs…

Le premier était très intérieur… je m’imaginais tout à coup accompagnée de millions de gens bien décidés à perturber le Système et nous dirigeant, tous groupés, vers nos agences bancaires.

Nos chers conseillers complètement affolés de voir des files entières attendre aux guichets, ne sachant plus quoi faire.

Nos dirigeants recevant coups de fil sur coups de fil, pour se tenir au courant de l’avancée de cette situation « de crise exceptionnelle », imprévue, imprévisible.

Un évènement hors du commun, qui changerait peut-être à jamais la face du monde, qui nous libérerait de nos chaînes, de nos boulets, de cet alienage permanent, pour changer de Vie.

 

 

Une immense sensation de liberté m’emporta alors.

Je me laissais divaguer à ce qui pourrait être une sorte de chance à saisir, une occasion pour se sentir solidaire, et pour une fois, se sentir plus puissant que le Système lui-même, voir même être vraiment acteurs de nos destinées.

Ce sentiment euphorique laissa place alors à une sorte de grand vide intérieur.

Mes pensées rationnelles avaient pris le dessus. Mon cerveau ne pouvait s’empêcher de s’auto-censurer. Une petite voix me rappelait mesquinement

« Mais oui!!!! Et après? Si je fais ça mais que nous ne sommes qu’une minorité, qu’est-ce qui va se passer? J’vais me faire appeler par mon banquier, qui va rejeter mes futurs chèques et prélèvements, et puis mince y a mon crédit qui passe à la fin du mois…Et de toute façon personne ne va le faire!!! »

C’était plus fort que moi.

Ma raison avait réussi à prendre le dessus. Je gardais donc en tête cet sorte de rêve insouciant, ce rêve qui pourrait devenir une réalité…

Après tout qu’adviendrait-il de nous? Que serait-on sans le Système? Que ferions-nous? Que se passerait-il vraiment?

Tout n’était que confusion, désillusion.

Après m’être sentie prête à soulever des montagnes, je me rendais comte que le Système était définitivement plus fort que moi.

A ce moment là, je me suis demandée si j’étais à ce point là conditionnée, manipulée. Si la peur de cet avenir incertain mais tentant était propre à mon être, ou bien propre à mon éducation, ma culture.

Etait-ce une réaction « animale », de peur, de crainte et d’angoisse, ou bien était-ce une réaction purement rationnelle, répondant à des critères bien précis de société?

Ce doit sûrement être un peu des deux.

Dans trois jours nous serons le 7 décembre, et je ne sais toujours pas si je vais laisser parler mon coeur.

Car oui, mon coeur me dit « pourquoi pas »? Rien de vraiment très importants à perdre, si ce n’est des choses matérielles.

Alors oui, pourquoi pas, moz-screenshot chaque seconde qui passe est une occasion de changer le cours de sa vie!

Non?

http://www.dailymotion.com/video/xfrlea

Un peu comme ça…

Image de prévisualisation YouTube

4 décembre, 2010 à 14:54 | Commentaires (5) | Permalien


WIKILEAKS.ORG et OWNI.FR ONT DISPARU

WIKILEAKS.ORG et OWNI.FR ONT DISPARU dans Ac -tue- alité à chaud wikileaks-31Le site web WIKILEAKS.ORG qui est entrain de créer le buzz sur Internet en diffusant de nombreuses informations confidentielles a disparu ainsi que le site français OWNI.FR, généralement bien au fait des livraisons de Wikileaks.

ownifr.png

 

« WikiLeaks est une organisation informelle créée en 2006 par un apôtre de la transparence intégrale, l’Australien Julian Assange, dans le but de rendre publics sur Internet des documents officiels qui n’étaient pas destinés à le devenir. » Le Monde

Essayez le lien, vous verrez, il n’a plus rien…
En effet, après avoir essayé a plusieurs reprises d’y accéder, le site ne peut se consulter qu’avec la fonction « en cache ».

D’ailleurs il semblerait que le site soit  victime d’une attaque informatique.
Est-ce donc lié? Rien n’est moins sûr…

« Le site Wikileaks, qui devrait publier dimanche soir une nouvelle vague de documents secrets américains, annonce via son compte Twitter qu’il doit faire face à une attaque informatique. » Le Figaro

On sait que les Etats-Unis ont rejeté samedi soir toute négociation avec Wikileaks sur la diffusion de millions de documents secrets américains, en affirmant que le site internet spécialisé les détenait en violation de la loi américaine et que c’était une démarche « dangereuse« . Source TF1

Plusieurs journaux du monde entier (El Pais, Le Monde, Spiegel, Guardian et New York Times) doivent malgré tout commencer ce soir à releguer certaines de ces informations en particulier sur l’Irak, le nucléaire iranien, la corruption, Al-Quaida,…

« Mais les fuites seront malgré tout publiées ce soir par le New York Times, le Spiegel, le Guardian, El Pais et Le Monde, affirme WikiLeaks dans un autre tweet. » Le Figaro

… même si apparemment la presse aurait « promis » de ne pas tout dévoiler et de prendre des précautions… Le Monde

« En commun, les cinq journaux ont soigneusement édité les textes bruts utilisés afin d’en retirer tous les noms et indices dont la divulgation pourrait entraîner des risques pour des personnes physiques. »

Il semblerait également que la France soit concernée (entre 500 et 1000 documents selon le site Owni.fr bien documenté sur Wikileaks)
« Le Monde » se justifie ce soir sur le pourquoi du relaiement de ces documents:

« Les documents dont nous commençons le compte-rendu aujourd’hui, toujours avec les trois organes de presse précédemment cités, plus, cette fois, l’espagnol El Pais, sont d’une autre nature, et d’une dimension sans précédent : il s’agit de quelque 250 000 télégrammes diplomatiques américains, c’est-à-dire de la correspondance échangée entre le département d’Etat à Washington et ses ambassades, pour l’essentiel entre 2004 et 2010. »

« Mais à partir du moment où cette masse de documents a été transmise, même illégalement, à WikiLeaks, et qu’elle risque donc de tomber à tout instant dans le domaine public, Le Monde a considéré qu’il relevait de sa mission de prendre connaissance de ces documents, d’en faire une analyse journalistique, et de la mettre à la disposition de ses lecteurs. »

« Informer, cependant, n’interdit pas d’agir avec responsabilité. Transparence et discernement ne sont pas incompatibles – et c’est sans doute ce qui nous distingue de la stratégie de fond de WikiLeaks. »

Source : Pourquoi « Le Monde » publie les documents WikiLeaks

La semaine prochaine s’annonce riche en rebondissements….
Un tsunami diplomatique mondial est peut-être sur le point de se préparer…

« Alors, pour déminer le terrain, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton a décroché son téléphone vendredi pour prévenir personnellement les dirigeants français, afghans, émiratis, britanniques et chinois.
Cette entreprise de limitation des dégâts est d’autant plus aléatoire que
WikiLeaks disposerait au total de près de trois millions de documents de toutes sortes émanant des ambassades américaines dans le monde entier : analyses, compte-rendus de réunions avec des dirigeants étrangers, notes divers… De quoi donner la migraine à plus d’un dirigeant et d’un haut fonctionnaire. » France Info

A suivre…

 

28 novembre, 2010 à 21:01 | Commentaires (1) | Permalien


Affaire Karachi : Balladur, silence radio!

Affaire Karachi : Balladur, silence radio! ina-balladur-sarkozy_0

 

Depuis mon dernier article sur l’Affaire Karachi, je vais quotidiennement à la pêche aux informations.

Ne voyant qu’une reproduction récurrente des mêmes papiers sur le Net, un ras le bol de voir sans cesse le nom de Sarkozy ou de de Villepin et Jupé me submergea, et c’est à partir de ce moment là que le cas d’Edouard Balladur a commencé a m’intriguer. Je me suis dis « Allons voir comment réagit l’homme ! ».

Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, (à mon humble avis), étant donné que cette affaire serait (semble t-il) liée au financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, c’est comme le dit l’adage populaire « silence radio ».

Des centaines et des centaines d’articles circulent sur les potentiels protagonistes de l’affaire, sur Nicolas Sarkozy, sur Dominique de Villepin, sur Charles Millon, Alain Juppé… mais c’est quasiment mission impossible de trouver ne serait-ce qu’une toute petite déclaration du « dit intéressé ».

Mais où est donc passé Edouard Balladur?

A t-il perdu l’usage de la parole?

Pourtant, avec tant de rebondissements (quasi à la minute) sur cette « affaire d’Etat », il serait presque logique d’entendre ne serait-ce qu’un sussure de la douce voix d’Edouard Balladur.

Moteurs de recherches, Dailymotion, Youtube, tout y est passé… mais rien. Pas de bruits, pas de traces, pas d’Edouard Balladur.

Alors je me suis amusée à chercher et observer ses derniers agissements et dernières interventions.

Par exemple, au mois d’avril 2010, plus précisement le 19, Edouard Balladur était l’invité du Grand Journal de Canal plus.

Lors de l’émission, il a suggéré indirectement à Nicolas Sarkozy de ne pas trop tarder de se présenter aux élections présidentielles de 2012:

 » Si j’avais un conseil à donner à Nicolas Sarkozy, au lieu de laisser planer le doute sur la question de savoir s’il se décidera ou s’il ne se décidera pas, je lui suggérerais volontiers de ne pas trop tarder « ,

puis a déclaré également:

 » L’été 2011, c’est loin. Et s’il le disait plus nettement et plus rapidement, cela aurait l’effet d’un calmant, une sorte de sédatif « ,

 » Tout le monde sait qu’il se représentera« , a-t-il poursuivi. «  Je ne connais pas de président qui ne se soit pas représenté à l’issue de son premier mandat « .

En effet, Nicolas Sarkozy est censé se déterminer pour les élections entre l’été et l’automne 2011.

Maintenant que le remaniement ministériel a eu lieu, c’est chose faite. Les rangs sont ressérés derrière le « meilleur candidat de l’UMP » selon Edouard Balladur.

Mais, et c’est là que ça en deviendrait presque « cocasse ». Voici quelques extraits d’une interview parue le 25 septembre 2010 dans Le Monde.

 » Tout est matière à critique contre le gouvernement et contre le chef de l’État. On assiste depuis des mois à une sorte de cristallisation hostile qui se répand de façon épidémique. »

Et à la question «  Le comportement de certains patrons vous choque ? »,

Balladur répond «  Oui. Il faut tenir compte des réactions de l’opinion, surtout lorsqu’elles sont justifiées. Elle a le sentiment que notre système économique favorise à l’excès quelques-uns. »

 

Favorise l’excès à quelques uns?

Oui, on peut voir ça comme ça … Puis rentrons maintenant dans le vif du sujet de cet article, le silence actuel de Balladur et l’Affaire Karachi.

Car étrangement, il semblerait qu’en avril 2010, ce môssieur avait de très fortes positions…

Le Figaro, 24 avril 2010…lors de l’interview, l’ancien Premier ministre a affirmé que « dans cette présentation des choses rien ne correspond à la vérité, rien n’est étayé par les faits ». « Tout s’appuie pour l’essentiel sur une note émanant d’un agent d’une officine privée de sécurité, note établie en 2002, après l’attentat, et qui amalgame un tissu d’invraisemblances et d’absurdités », ajoute-t-il, faisant référence au témoignage d’un proche de l’ancien président Chirac.

Edouard Balladur précise que les comptes de sa campagne « ont été audités puis remis au Conseil constitutionnel et validés par lui dans une décision publiée au Journal Officiel du 12 octobre 1995″. Il s’étonne sur le « délai » de six ans entre une éventuelle « suppression du versement de commissions en 1996″ et l’attentat de 2002. Il rejette donc la « responsabilité indirecte dans la mort de onze Français ».

Cependant, déjà à cette date, Me Olivier Morice, l’avocat des familles des victimes répondaient :

« Les parties civiles considèrent que M. Balladur ment d’une façon absolument éhontée« .

Enfin dans cette histoire, ce qu’on peut en conclure pour le moment, c’est que bons nombres de nos dirigeants, sont tous des responsables, mais pas coupables.

Des gens qui d’abord crient au scandale, « Comment ça? Quoi? Moi coupable, mais comment aurai-je pu faire ça au peuple français?« ,

puis, reviennent sur leurs dires avec la remontée des sources et des nouvelles informations divulguées au grand public « Ah oui, j’avais oublié ce détail. Peut-être que… »

Bref, langues de bois, mensonges, révélations, scoop, indignations, incompréhensions, abus de confiance,voilà des mots qui caractérisent bien le paysage de la politique française et plus si affinités.

Alors Monsieur Balladur, je suis bien impatiente de vous voir sur scène, j’attends votre acte  et votre prestation scénique, histoire soit de rire aux éclats de voir tant de mauvaise foi, soit de pleurer de rire, de voir quelles maximes vous allez encore utiliser pour passer outre la vérité!

Messieurs,Mesdames les députés, sénateurs, parlementaires et autres politiciens en tous genres:

 

« Vive la France! »

 

Je finirais sur quelques mots de de Villepin à l’émission TV de vendredi dernier:

«Bien sûr que les réseaux “officieux” existent. Depuis des décennies, des circuits, des intermédiaires, des cabinets parallèles se sont multipliés. Dire que j’ai été accusé de diriger un “cabinet noir” à l’Élysée sous Jacques Chirac… C’est un comble ! Ils (les sarkozystes) ont réussi le tour de force de me placer dans la position où ils ne voulaient pas eux-mêmes se retrouver. En me mettant sur le dos le cabinet noir puis Clearstream, il y a eu un échange de rôles, car ceux qui fonctionnent avec des officines, des cabinets parallèles, ce sont eux précisément !»

«Il est intéressant de voir que la cristallisation sur moi, ou plutôt contre moi, s’est faite à partir de cette époque (1993 et sa nomination comme directeur du cabinet d’Alain Juppé au ministère des affaires étrangères). Avec Alain Juppé, Maurice Gourdault-Montagne et quelques autres, on s’est battus contre des réseaux parallèles. Il s’agissait notamment des réseaux Balladur-Pasqua, dont les activités étaient tout bonnement intolérables. Ces réseaux ont tout parasité. Il y a tellement d’exemples, qu’il s’agisse de l’affaire rwandaise, de l’Airbus détourné à Alger ou des pilotes enlevés en Bosnie… À chaque fois, des négociations clandestines ont été engagées, toujours par ces mêmes réseaux. Du coup, évidemment, Juppé et moi, on s’est mis à dos tous les cabinets parallèles, qui existaient aussi au ministère de la défense, autour de Léotard, ou au ministère de l’industrie, avec Longuet. »
Sources:

Le Nouvel Obs – 2012 : Balladur invite Sarkozy à « ne pas trop tarder » à se déclarer

France 2 – Balladur: Sarkozy doit se déclarer au plus vite

Le Monde – Edouard Balladur : « L’Europe à 27 est vouée à l’échec »

Le Figaro – «Le financement de ma campagne en 1995 était légal»

Libération – Les commissions suspectes du réseau Balladur

20 min – Balladur doit publier son compte de campagne

Le trésor de Balladur

28 novembre, 2010 à 17:33 | Commentaires (2) | Permalien


Interview : La Parole à Dominique Dutilloy, journaliste/auteur de « Divorce sans consentement mutuel »

 

Interview : La Parole à Dominique Dutilloy, journaliste/auteur de

 

 

Bonjour Dominique Dutilloy,

Merci d’avoir consacrer un peu de votre temps pour nous en faire apprendre un peu plus sur vous. Connaissiez-vous déjà le blog 5ème Vitesse ?

- Bonjour Cinquiemevitesse… Je ne connaissais pas ce blog… Mais, je l’ai consulté après avoir lu un de vos articles et après avoir consulté votre blog grâce à votre profil « C4N »

 

Pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

25 novembre, 2010 à 15:23 | Commentaires (0) | Permalien


Et si on parlait de vous, Supertitom?

Supertitom, Bonjour!

Merci d’être venu vous aventurer un peu plus longuement sur 5ème Vitesse! Comment avez-vous connu le blog?

- J’ai connu ce blog grâce à vous 5ème Vitesse, qui me l’avais fait partager au travers de vos diverses proses et de vos divers commentaires sur le site de C4N. Je dois dire que j’aime beaucoup votre blog qui apporte un nouvel élan de fraîcheur sur la toile selon moi et qui permet une vrai expression libre des auteurs.

A votre avis, c’est une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

22 novembre, 2010 à 20:54 | Commentaires (0) | Permalien


Affaire Karachi : fable, farce ou fariboles?

Voici une vidéo datant du 19 juin 2009 (Conseil Européen à Bruxelles).

Nicolas Sarkozy est sollicité par un journaliste (Philippe Alfroid) qui concernant l’affaire Karachi lui dit:

 » … que l’origine de l’Attentat ne soit pas dû à un acte terroriste mais plutôt à des représailles de l’Etat Pakistanais après le non versement de commissions. On parle même de rétrocommissions qui auraient du alimenter la campagne d’Edouard Balladurd en 95. Est-ce qu’en tant de ministre du budget vous avez été au courant de tels accords? »

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x9mqjs

Si l’on se tente à l’analyse et du discours et du comportement du chef de l’Etat, on est largement en droit de s’interroger sur la véracité de ces propos.

Entre rires, malaises et dépit, on croirait voir Louis de Funès en plein exercice de mauvaise fois flagrante.

Mais il va falloir que Mr Sarkozy se rafraichisse la mémoire. « 14 ans après… qu’est-ce que vous voulez que je vous dise?« (expression utilisée trois fois)

Disons que la vérité, ça serait pas trop vous demander?

Ah oui, pardon j’avais oublié, si le doute plane sur nos petites cervelles, nous n’avons qu’à saisir la justice.

Et bien voilà, un peu plus d’un an après cette interview, Magali Drouet et Sandrine Leclerc se manifestent et permettent de remettre à nouveau sur le tapis cette sombre histoire, une de plus me direz-vous.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Parce que « franchement » (mot utilisé six fois dans ce cours extrait), le plus grotesque, le plus ridicule, c’est l’hégémonie « sans foi ni lois » de ce gouvernement de corrompus, de corruption et de corruptibles.

Là voilà la grande farce du moment.

Nicolas Sarkozy finit de répondre à cette question en pouffant de rire, puis en se justifiant:

 » Je ris pas du tout parce que Karachi c’est la douleur de familles et de trucs(choses?) comme ça… »

Trucs comme ça?

Bizarrement, le rire n’est plus de la partie aujourd’hui.

La différence de comportement est flagrante, il y a juste à regarder…

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Je suis époustouflée par la prestation tant arrogante que décalée d’un homme, oui mais pas n’importe lequel…

Mais oui enfin, qui peut dont croire à une fable pareil?

Je vous le demande?

22 novembre, 2010 à 13:59 | Commentaires (0) | Permalien


Quand le futur nous échappe: l’avant-gardisme des films d’animation japonais –

« La Mégapole de Tokyo me happe, m’absorbe.

En entrant dans une telle ville, je me demande une fois de plus comment le futur a pu nous échappé à ce point, comment nous n’avons rien pu faire pour le rendre plus humain? »

Vincent Leduc – Reportage « La route des cerisiers en fleurs » 2009

Aujourd’hui je viens de lire un article intitulé « La vie en 2015 » qui nous offre un tour d’horizon des nouvelles technologies qui feront prochainement parties de notre quotidien.

On dit souvent que la réalité dépasse la fiction, et je pense que cela va devenir de plus en plus le cas.

Sans forcément nous en rendre compte, sans vraiment en saisir son impact, la transformation du Monde a bel et bien commencé.

Le jour où j’ai entendu la phrase de Vincent Leduc, je me suis rendue compte que je m’étais faite exactement la même réflexion lors de mon arrivée à Tokyo.

C’était il y a maintenant deux ans. Au-delà du choc des cultures, le choc du temps et de l’espace…bien plus puissant et déstabilisant pour la petite européenne que je suis.

Paris, Londres, Madrid, Rome… petites joueuses comparées à la ville la plus peuplée du monde.

Partagé entre un monde de traditions qui continuent d’être perpétuées, et un monde de développement technologique intense, le pays du soleil levant ne serait-il pas devenu un berceau idéal pour laisser entrevoir des pensées avant-gardistes (Se dit des gens qui sont en avance sur les idées de leur temps).

L’ethnocentrisme caractérisé dans nos sociétés modernes, l’orgueil des populations occidentales nous éloignent de la réalité futuriste qui nous attend.

Je ne sais pas s’il vous arrive de vous intéresser aux films d’animation japonais, mais il y a en eux, selon moi, une part d’avant-gardisme, une réflexion sur l’humanité et son devenir très intéressante à découvrir et à méditer.

Lorsqu’un peuple vit déjà dans le futur, il serait réducteur de ne pas écouter les messages qu’il nous transmet.

Tels les romans de Jules Verne, ou les oeuvres de Léonard de Vinci, précurseurs eux aussi de leurs époques, les films d’animation japonais nous soufflent à demi-mots, au travers de personnages animés et de graphiques virtuels, l’hypothétique futur qui nous attend.

Machines, robots, intelligence artificielle, l’humanité est sans doute entrain de donner naissance à de nouvelles formes « de vie », certes encore à l’état embryonnaire, mais si prévisible.

J’ai donc eu envie de vous faire partager quelques extraits de certains « mangas » que je trouve particulièrement pertinents.

Pour commencer, « Wonderful days« , de Kim Moon-Saeng (2004).

«  En 2142, la civilisation a été détruite par la guerre et la pollution. De riches survivants, qui maîtrisaient technologie et énergie, ont réussi à se réfugier dans une ville du Pacifique Sud, Ecoban. Au sein d’Ecoban, la nature a été restituée, l’énergie provient de la pollution et des déchets, et tout le monde vit désormais en paix. Mais les nantis de la cité radieuse refusent de partager leurs richesses et ne souhaitent pas accueillir les rescapés de la guerre qui affluent aux portes de la ville. Dépités, les bannis créent alors la cité de Marr sur le même principe qu’Ecoban. Les habitants d’Ecoban envisagent alors de détruire Marr pour emmagasiner encore plus de produits polluants. Un seul homme se dresse contre Ecoban : il veut juste retrouver le bleu du ciel ! » Source Cinéfil

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x4cjec

Ghost in the shell,  de  Mamoru Oshii (1995).

« XXIème siècle. L’informatique régit le monde. Femme-flic, le Major Kusanagi utilise ses dons de cyber-policier pour traquer le « Puppet Master », esprit criminel né du Projet 2501, qui hante et manipule à sa guise tous les réseaux.

Alors que l’enquête progresse la section 9 finit par découvrir que le criminel n’est pas une personne physique mais une intelligence artificielle ayant acquis, pour la première fois au monde, une conscience. Le désir du Marionnettiste, qui a réussi à s’incarner dans un corps d’androïde, est de se reproduire. Il ne souhaite pas se dupliquer comme un simple virus (toujours identique et donc vulnérable) mais bien donner naissance à une nouvelle forme de vie et c’est pourquoi il sollicite Motoko Kusanagi pour fusionner leurs ghosts (l’équivalent de l’âme et de l’esprit) et ainsi créer un être nouveau et unique. » Sources : CinéfilWikipédia

 

http://www.dailymotion.com/video/x3bzgk

Nausicaa, la vallée du vent, de  Hayao Miazaki ( 1984).

 » Depuis la Guerre des 7 jours de Feu, il y a mille ans, la Terre est recouverte d’une immense forêt toxique habitée par des animaux et des insectes géants qui obligent les hommes à vivre reclus. Ce monde mystérieux est un frein à l’expansion des royaumes qui souhaitent élargir leur territoire et se livrent à des guerres féroces. La princesse Nausicaa, fille du roi Jhil, vit dans la pacifique « vallée du vent » et a le pouvoir de communiquer avec tous les êtres vivants. Intriguée depuis toujours par cette forêt dont elle est la première à comprendre les vertus bénéfiques pour l’écosystème, Nausicaa décide de s’engager pour sauver le monde, incarnant ainsi le messie annoncé de longue date par les oracles. » Sources

 

http://www.dailymotion.com/video/x50jmm

Origine, de Keiichi Sugiyama (2006).

«  300 ans après notre ère, la Terre vit meurtrie des blessures causées par l’inconscience de l’homme. Le monde est désormais dominé par la toute puissance des esprits de la forêt qui infligent à l’humanité leur colère pour les souffrances passées.
Dans ce nouveau monde, co-existent deux cités : Ragna, qui oeuvre pour le retour de la civilisation, et la Cité Neutre, qui prône l’harmonie avec la forêt.
Mais le destin s’en mêle lorsque Agito réveille par hasard Toola, une jeune fille du temps passé, conservée mystérieusement dans un sanctuaire interdit. Le fragile équilibre qui régente cette Terre est à nouveau menacé par l’apparition de celle à qui le passé a confié une mission : Toola. »
Source : AlloCiné

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x41jvy

Et vous, comment appréhendez-vous le futur? La discussion est ouverte…

21 novembre, 2010 à 20:19 | Commentaires (1) | Permalien


Interview Citoyenne : La parole à Auguste Mouret

Interview Citoyenne : La parole à Auguste Mouret dans Et si on parlait de vous? c-16-2257123-1286627698

Bonjour Auguste Mouret,

Et Merci pour votre participation sur 5ème Vitesse. Connaissiez-vous déjà le blog ?

- Et bien je dois vous avouer que je viens seulement de le découvrir, il n’est jamais trop tard n’est ce pas…

Tout à fait! Mieux vaut tard que jamaisemoticone, comme on dit!!! Et justement, pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

14 novembre, 2010 à 17:07 | Commentaires (1) | Permalien


Interview Citoyenne : Nathalie. M – Une Marche pour la Vie

Bonjour Nathalie M.

Merci Nathalie M. pour votre participation sur 5ème Vitesse. Connaissiez-vous déjà le blog ?

- Bonjour 5ème Vitesse…, oui j’ai eu l’occasion de me promener sur votre blog que j’ai connu par le biais de votre profil sur C4N, le site de reporter citoyen où nous écrivons des articles pour 1€. Votre blog est polyvalent et cible l’espoir d’un monde meilleur. Mais c’est par le biais de facebook que j’ai découvert votre spécial interview…

Pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

12 novembre, 2010 à 14:01 | Commentaires (2) | Permalien


Interview Citoyenne : Kiki Lutin

 Interview Citoyenne : Kiki Lutin dans Et si on parlait de vous? Pro+i+b

 

 

Bonjour Kiki Lutin,

 

 

 

 

Merci Kiki Lutin pour votre participation sur 5ème Vitesse. Connaissiez-vous déjà le blog ?  

- Oui, j’ y ai lu quelques articles bien pensants ou bien pensés.  

Pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

9 novembre, 2010 à 16:12 | Commentaires (2) | Permalien


Interview de Radiopirate

Bonjour Radiopirate,

Merci pour votre participation sur 5ème Vitesse. Connaissiez-vous déjà le blog ? 

– Je me présente, Radiopirate. J’ai donc 38 ans, déjà!

Je suis originaire de Bretagne mais je vis dans le sud à présent, non loin de Toulouse, pour l’instant, après être également passé par Paris. J’ai découvert ce blog par le biais de Come 4 News ou j’ai pu apprécier vos écrits, ce qui m’a donné envie d’en savoir plus partageant votre point de vue sur de nombreux sujets.

 Pensez-vous que cela soit une bonne idée de donner la parole aux gens sous la forme d’interviews via le net ?

» Lire la suite

7 novembre, 2010 à 19:39 | Commentaires (1) | Permalien


Et si on parlait de vous ? Les interviews!

interviewtipim.jpg

 

Et voilà c’est parti!

Vous êtes quelques uns (es) à avoir voulu tenter l’aventure, jouer le jeu et avaient donc permis à 5ème Vitesse de vous proposer cette expérience humaine!

La première interview sera donc en ligne d’ici dimanche!

J’espère que vous trouverez ça sympa!

A très vite!

28 octobre, 2010 à 22:59 | Commentaires (0) | Permalien


Le Maine Libre : erreur de frappe ou lapsus?

Mais que se passe t-il ces derniers temps dans le monde de ce qu’on appelle communément le « cinquième pouvoir »?

Des ordinateurs volés à des journalistes de Médiapart, du Monde, du Point…

« MEDIAPART : Vol de 2 ordinateurs contenant les enregistrements réalisés chez Liliane Bettencourt.
LE POINT : Vol de l’ordinateur du journaliste enquêtant sur l’affaire Woerth.
LE MONDE : Vol de l’ordinateur et du GPS du journaliste enquêtant sur l’affaire Woerth. »

Sources: Nouvel Hermès

Sarkozy: Les barbouzes au pouvoir!

 

« C’est fou ce que les ordinateurs et les téléphones portables des journalistes qui enquêtent sur le scandale Woerth-Bettencourt semblent intéresser voleurs, politiques et magistrats, ces derniers temps. »

Source : Le Monde

Journalistes : protégez vos sources !

 

Et pendant ce temps, dans Le Maine Libre ( édition du Grand Mans) d’aujourd’hui, mercredi 27 octobre 2010, soit le journaliste était tête en l’air et les correcteurs aussi, soit une fois de plus nous avons à faire à un lapsus révélateur… mais voilà ce que j’y ai trouvé:

Le Maine Libre : erreur de frappe ou lapsus? dans Sauce et thé photo0011

 

Quelque chose vous interpelle?

Non?

Mais si, regardez bien…

« La loi sera ensuite promulguée par Nicolas aux alentours du 15 Novembre »

Rien que ça! Nicolas!

Nico quoi!

Je trouve ça limite quand même, que le seul encart pourvu d’une « faute » soit celui consacré aux retraites et à la réforme. Et puis ce n’est pas rien, c’est le Président de la République…

Pourtant pendant que certains se font remonter les bretelles et luttent pour préserver le droit d’informer et d’être protéger, …

« Cette démarche ne relève pas d’une défense corporatiste de notre profession. L’atteinte au secret de nos sources est une atteinte au droit d’informer et d’être informé. Elle a ceci d’intolérable qu’elle met en danger l’exercice même de notre métier et notre rôle de contre-pouvoir. »

Source: Le Monde

Une atteinte intolérable au droit d’informer

 

d’autres se permettent d’éditer un quotidien avec des « erreurs » de ce style!

 

Entre copinage et flicage… chercher l’erreur ou le lapsus!

27 octobre, 2010 à 19:39 | Commentaires (1) | Permalien


Dialogue de sourds!

Dialogue de sourds

Dialogue de sourds! dans On refait le monde dialogue-de-sourd

« Discussion dans laquelle aucun des interlocuteurs ne tient compte de ce que dit l’autre .; Conversation qui, au bout d’un certain temps, se révèle impossible entre deux ou plusieurs personnes par refus mutuel d’écouter le point de vue de l’autre. On a beaucoup exagéré les contradictions qui nous divisent : en fait, nous parvenons à nous persuader les uns les autres et les discussions qui nous opposent entre spécialistes, pour être animées et parfois passionnées, n’ont rien d’un dialogue de sourds entre points de vue irréductibles
(Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 227) « 

 

 

 

Il était une fois l’histoire d’un dialogue de sourds.

Beaucoup de gens parlaient, palabraient, mais n’arrivaient jamais s’entendre, ni s’écouter d’ailleurs.

Les uns, les autres, se renvoyaient sans cesse la balle, participaient à des joutes verbales, mais tout cela sans réussir à avancer dans le bon sens.

Les compromis étaient quasiment impossibles à établir, chacun défendant son beef-steack et ne se remettant jamais en question.

Quand certains pensaient tout savoir, d’autres pensaient ne rien comprendre.

Aucun des groupes ne voulaient plier devant l’autre, chacun ayant trop d’égo et de fierté pour avouer la faiblesse de leur propos et de leurs idées.

Il continuèrent en vain de discuter, mais plus ils essayaient, moins l’issu du débat était visible.

Les uns reprochaient ceci, les autres cela.

Droite-gauche, haut-bas, pauvres-riches, élites-prolétaires, jeunes-vieux, le climat était emprunt d’une exaspération poussée à son paroxysme.

C’était peut-être leur seul point commun, l’exaspération.

Tout ce qu’ils arrivaient à faire était de guetter le moindre faux pas, la moindre erreur de syntaxe, les moindres détails accablants dans le but de prouver que les idées de l’autre étaient mauvaises, choquantes, désabusées, inacceptables.

Ils déblatéraient tellement, qu’il était devenu normal, voir banal qu’ils ne puissent plus ni s’entendre, ni s’écouter…

Des litres de salive, des kilomètres de lignes, des heures de médiatisation, voilà où était passée leur énergie.

Quand les uns scandaient « vous avez tort », les autres répliquaient « nous avons raison ».

Quand les uns se disaient choqués, les autres se sentaient outrés, et vice et versa.

Un match interminable, avec deux adversaires aussi tenaces l’un que l’autre.

L’affrontement s’essouflait parfois, laissant aux uns quelques mètres d’avance, et aux autres quelques wagons de retard et inversement.

Ce match n’a en fait jamais terminé, il est, et a toujours été d’actualité.

Voilà bien longtemps que les uns et les autres poursuivent ce dialogue de sourds.

Peut-être manquent-ils cruellement de silence? d’empathie? de bon sens…? Pour s’entendre, s’écouter et se comprendre.

Peut-être un jour comprendront-ils qu’il suffit juste de tendre de l’oreille… 

 

« Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre. »Bernard Werber

27 octobre, 2010 à 15:37 | Commentaires (0) | Permalien


123456...9