"La vie est un voyage! Avec ou sans bagages, seul ou à plusieurs, aventurier ou pas, nous sommes tous des voyageurs du temps!"

Ode à l’écriture – Autumn

Ode à l'écriture - Autumn dans Lit et ratures ecrire-un-stylo-a-encre-en-ligne-feuille-de-papier_3300488-199x300

 

 

Une cicatrice de plus

Mon stylo glisse sur le papier

Taille le vide qui l’entoure

Le remplit de contour

La plume scarifie au fur et à mesure

Tatouage indélébile

Un sillon gravé de blessures

Comme une terre fertile

Avec plaisir je la torture

Laboure cette feuille

A coup d’encre noire

Ses écorchures prennent vie

L’encre selle le tout au rien

Sur l’immense étendue blanche

Moment suspendu

La matière se met en forme

J’entends ses murmures

Délivrance de la création

Le griffonnage prend un sens

Divagation intemporelle

La page devient support

Éclore la graine de l’inspiration

Survivante d’un moment d’imagination

 

 

 

11 novembre, 2013 à 22:39 | Commentaires (1) | Permalien


Ode à l’écriture – Spring

Ode à l'écriture - Spring dans Lit et ratures atelier-d-ecriture_article_high2-300x182

 

J’aime quand tu me dessines

Quand tu me donnes vie du bout de ton stylo

Alors je t’offre mon alphabet

Bouquet de lettres prêtes à s’enlacer les unes aux autres

Formons ensemble la farandole de la phrase parfaite

 

Je t’offre mes consonnes, mes voyelles

Laisse libre court à ton imagination

Encense moi, rend moi belle

Caresse le papier, laisse toi aller

Entre toi et moi, tant de possibilités

 

Je t’offre mes syllabes

Toi qui connait par cœur mon abc

Toi le chirurgien des mots

Le magicien des verbes

Manie moi, joue avec moi

 

Je t’offre mes allitérations,  mes assonances

Je m’offre à toi

Sans limites ni frontières

Sans interdits ni tabous

Pas farouche pour un sou

 

Je t’offre les litotes, métaphores et autres figures de style

Fais-moi, défais-moi, façonne-moi,

En prose, en poésie, académique, sérieuse, déjanté

Tu peux user à volonté de jeux d’esprits ou autres calembours

Être toi ou quelqu’un d’autre tour à tour

 

Je t’offre mon existence

Je suis la porte entre la réalité et ta conscience

Je ne vis qu’à travers toi, au plus profond de ton être

Te rends-tu compte que tu es ma raison d’être

Alors que puis-je t’offrir de plus que la liberté  ?

Prend la place du Grand Architecte, laisse-moi exister !

29 mai, 2013 à 20:53 | Commentaires (2) | Permalien